Le PCF de Lyon s’attaque au groupe Korian après les 13 décès de l’EPHAD Berthelot

Après le drame survenu au mois de décembre dernier au sein de l’EPHAD Korian Berthelot, où 13 décès ont été constatés dû à la grippe, le PCF de Lyon a tenu à tirer la sonnette d’alarme et profiter de l’occasion pour dénoncer les agissements du groupe et de l’État.

Le parti accuse notamment le groupe Korian ainsi que l’État d’acte de racket. Selon eux, les tarifs exercés sont beaucoup trop excessifs. "Il faut en effet, hors tarif dépendance, payer au minimum 2505 euros par mois pour avoir une chambre pour deux personnes", a indiqué les membres du PCF dans un communiqué.

 

Pour le parti, "il est temps instaurer un service public pour garantir à tous le droit vieillir dans de bonnes conditions !"

 

Le groupe a pour objectif d’atteindre un chiffre d’affaire 2016 proche des trois milliards. Un capital que dénonce également le parti : "des bénéfices en partie financés par nous tous via les allocations que l’État doit verser pour aider en partie les familles".


Rédigé dans Santé le 10/01/2017 à 17h08

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
0 Articles aujourd'hui
90887 Articles
Mercredi 16 Aout 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon