FIBA CUP : l’ASVEL attendait ça depuis onze ans (81-67)

Villeurbanne a été intraitable, ce mardi soir à l’Astroballe, et accède aux quarts de finale de la compétition en venant à bout de l’Aris Salonique (81-67), une première depuis la saison 2005-2006.

Imbattable. C’est l’impression qu’a dégagée la Green Team, tant elle a dominé les débats lors de ce huitième de finale retour de la FIBA Cup. D’entrée, pourtant, ce sont les Grecs qui ont pris les devants au tableau d’affichage, (17-25, 9e). Sentant, ses joueurs se faire distancer comme à l’aller, J.D Jackson a demandé un temps mort en plein milieu du premier quart-temps. 
 

Pour l’entraîneur villeurbannais, ses joueurs ont oublié quelques détails en début de rencontre : "Ce n’était pas une question de concentration, je savais les joueurs prêts à faire un grand match, il fallait juste s’adapter en défense. (…) Après ce temps-mort en première mi-temps, on a fait une incroyable série en leur mettant une énorme pression. Offensivement, le ballon a bien circulé, on a pu avoir des bons tirs et on a été très efficaces."


Effectivement, métamorphosée, l’ASVEL a asséné un terrible 21-0 à son adversaire dans la foulée (38-25, 27e), probablement le tournant de la rencontre. Les Villeurbannais sont lancés et ont même compté jusqu’à 26 points d’avance sur l’Aris à la fin du troisième quart-temps (69-43).

 


J.D Jackson "on joue pour gagner cette FIBA Cup"

 


Le champion de France s’est imposé finalement 81-67 en contrôlant tranquillement la fin de la partie. Une rencontre dominée de la tête et des épaules qui satisfait Bandja Sy : "On a fait un match assez sérieux, même si l’on a commencé doucement. On a su ensuite imposer notre jeu, mis de la pression et marqué beaucoup de points sur ballons perdus. On a su ensuite imposer notre jeu, mis de la pression et marqué beaucoup de points sur ballons perdus."

Après onze ans d’absence, l’ASVEL retrouve un Top 8 européen, mais pour le coach, J.D Jackson, ce n’est pas une fin en soi : "Au tour suivant, il y aura des équipes évidemment très compétitives, mais si on arrive à faire les mêmes efforts, avec la même concentration, la même détermination, on a montré de quoi l’on était capable. C’est excitant de jouer un quart de finale européen, mais cette compétition, on la joue pour la gagner, pas pour jouer un quart de finale."
 

Walter Hodge a encore livré une très bonne prestation (19 points, 3 rebonds et 6 passes décisives). Il a formé un trio des grands soirs avec DeMarcus Nelson et Trenton Meacham avec à eux trois 39 points, 13 passes et seulement six ballons perdus à eux trois.


Le club connaîtra son prochain adversaire vendredi après-midi, lors du tirage au sort. Juste après, la Green Team affrontera Châlon-sur-Saône ce samedi (18h30) en Pro A, pour continuer sur cette belle dynamique. 


Rédigé dans ASVEL le 08/03/2017 à 11h00

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
4 Articles aujourd'hui
90898 Articles
Lundi 21 Aout 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon