"Exclure et condamner le FN ne sert à rien" selon Charles Millon

Ce fut l’un des feuilletons de la semaine.

Est-ce-que Charles Millon allait revenir au premier plan politique en rejoignant l’équipe de campagne de François Fillon ? La réponse est non, mais l’ancien ministre de la Défense est bien référent thématique, son avis est consulté pour le programme du candidat des Républicains.

 

L’annonce de son retour en avait choqué plus d’un. A gauche comme à droite, Charles Millon paye son élection en 1998 comme président de la Région Rhône-Alpes avec les voix du Front National.

 

Au Progrès de l’Ain ce samedi, Charles Millon estime que "peut-être" qu’il "ne l’aurait pas fait" s’il avait su à l'avance les conséquences de son geste. Mais il "continue à penser que pour empêcher le FN de se développer, il faut débattre avec lui. Exclure et condamner ne sert à rien. Sinon, on arrive au résultat que l’on a aujourd’hui : un parti anti-système à 30 %".

 

Charles Millon explique également qu’il a adhéré au courant politique Sens Commun, né de la Manif pour Tous et dont la figure de proue dans le Rhône est Anne Lorne, élue à la Région et candidate LR aux législatives.


Rédigé dans Politique le 18/03/2017 à 09h03

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
0 Articles aujourd'hui
89003 Articles
Jeudi 30 Mars 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon