Une cure de jouvence pour le métro lyonnais

Ce lundi, le Sytral présentait son plan « Avenir Métro ». Un plan ambitieux de modernisation du réseau métropolitain lyonnais, qui verra notamment l’arrivée de rames flambant neuves dès 2019.

Le métro lyonnais fêtera ses 40 ans l’année prochaine. Quarante années de service qui seront récompensées par un lifting du réseau. C’est ce que le Sytral, le syndicat mixte en charge de l’exploitation des TCL, a appelé son plan "Avenir Métro". Destiné à faire face à l’augmentation du trafic, ce plan se compose de divers volets.

 

Au programme donc, de nouvelles rames qui devraient commencer à coloniser les souterrains dès la fin 2019. Et c’est la ligne B qui en profitera en premier, avec l’arrivée de 4 de ces nouvelles rames totalement automatisées. Elles cohabiteront dans un premier temps avec celles déjà en services. Dès 2020, les anciennes rames devraient finir par être complétement remplacées par les nouvelles. À noter également qu’il sera possible de lier deux rames lors des heures de pointes, donnant ainsi un train de 72 mètres pouvant emporter jusqu’à 650 passagers.

 

La ligne D elle, bénéficiera également de nouvelles rames en renfort de celles présentes. Mais c’est aussi le système de pilotage automatique qui sera intégralement revu sur la ligne. Et ce dans le but de correspondre à celui imposé par les nouvelles rames.

 

La ligne A quant à elle, récupérera les anciennes rames de la ligne B qui viendront renforcer la fréquence. Une manière de faire qui rappelle l’idée "des poupées gigognes" selon la présidente du Sytral, Anne Guillemot. Et d’ajouter que "pour le moment, [le Sytral] se tient à ce qui a été prévu par le plan de mandat."

 

Des rames plus modernes

D’un point de vue technique, pas de grandes révolutions. Les nouvelles rames du métro lyonnais conservent la même longueur (36 mètres), mais les deux voitures seront reliées pour former des "rames boa".  De quoi proposer "une vraie continuité avec une plus grande modernité" d’après Régine Charvet-Pello, designer-manager pour le Sytral.

 

L’accessibilité a aussi été privilégiée, avec des portes plus larges de 30 centimètres (1,60 mètre contre 1,30 actuellement). Les espaces pour les personnes à mobilités réduite ont également fait l’objet d’une attention particulière pour être intégrés, d’après Anne Guillemot : "On va pouvoir être plus accessible, notamment pour les personnes en fauteuils roulants."

 

Les couleurs des nouveaux métros lyonnais resteront quant à elle proches de ce que nous connaissons. Les sièges arboreront "une assise en velours, avec un revêtement doux au toucher". Censés être plus confortables, ces nouveaux sièges seront en revanche légèrement moins nombreux. Une manière d’augmenter la capacité de ces nouvelles rames.

 

Et quant à la question de l’emploi qu’implique cette automatisation des rames, Anne Guillemot a exprimé sa préoccupation par rapport aux 47 postes de chauffeurs concernés. Et de rappeler que ce plan "Avenir Métro" va également générer "400 emplois à temps plein sur 3 ans concernant le matériel roulant […] et 200 emplois sur le Grand Lyon pour la réalisation du nouveau système de pilotage automatique."


Rédigé dans Transport le 03/04/2017 à 17h44

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
0 Articles aujourd'hui
90910 Articles
Jeudi 24 Aout 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon