Affaire Mohamed Abdelhadi : la Cour d’appel de Lyon rejette la prescription

Ce meurtre, commis en 2001, était susceptible d’être prescrit.

Comme nous vous l’expliquions il y a quelques jours (ici), un meurtre commis en 2001 était susceptible d’échapper à la Justice. Mais la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Lyon en a décidé autrement, ce jeudi.

 

En requalifiant ce meurtre en « crime occulte », la Justice a fait basculer l’affaire. Le délai de prescription dans un tel cas court en effet à compter du jour de la découverte du corps. Ici en 2016.

 

Un procès devrait donc pouvoir s’ouvrir aux Assises, pour juger ce meurtre commis par un père avec la complicité de ses deux fils.

 

L’avocat de la famille de la victime, Me Metaxas, a déclaré à l’AFP qu’il s’agissait d’ "une immense satisfaction et un soulagement. Et d’ajouter qu’il souhaite que les coupables soient jugés très rapidement et condamnés à hauteur de la gravité des faits".

 

La défense a de son côté informé de son intention de se pourvoir en cassation.


Rédigé dans Justice le 13/04/2017 à 17h50

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
0 Articles aujourd'hui
91361 Articles
Dimanche 17 Decembre 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon