Notes de frais à l'Opéra : le directeur évoque un "investissement"

Serge Dorny est devenu le nouvel acteur culturel à abattre à Lyon.

Après Guy Walter de la Villa Gillet, le directeur de l'Opéra est ciblé par une enquête de Médiacités sur ses notes de frais mensuelles, estimées entre 8000 et 8500 euros.

 

Pour le Belge en poste depuis 2003, il s'agit d'un "investissement". Au Progrès, il a expliqué que ces dîners dans des restaurants étoilés, ces séjours à l'étranger dans des hôtels de luxe lui ont permis de trouver de nouveaux mécènes. "Quand je suis arrivé à l'Opéra en 2013 (Serge Dorny était entre-temps parti à Dresde pour s'occuper de l'Opéra, avant de se faire licencier ndlr), le mécénat rapportait 25 000 euros par an. Maintenant c'est un million d'euros par an", assène le directeur, qui affirme que toutes ses dépenses remboursées étaient justifiées professionnellement.

 

Sa défense de se cacher derrière le rapport positif de la Chambre régionale des comptes datant de 2012 ne tient donc pas, puisqu'il n'avait pas encore entamé son action onéreuse sur le terrain pour trouver des mécènes.

 

Comme avec Guy Walter, la Ville de Lyon est bien embêtée mais devrait soutenir son directeur, d'autant que l'Opéra de Lyon vient d'être désigné Best Opera Compagny 2017. La réaction de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui subventionne également l'Opéra, pourrait être, à l'instar de l'affaire Villa Gillet, plus sèche.


Rédigé dans Culture le 11/05/2017 à 09h42

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
19 Articles aujourd'hui
90189 Articles
Jeudi 25 Mai 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon