Gérard Collomb veut "consacrer la même énergie" au ministère de l’Intérieur qu’à Lyon

A peine l’annonce des nouveaux membres du gouvernement faite, l’heure est aux passations de pouvoir.

La première organisée a été celle entre Matthias Fekl et Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur. Le maire de Lyon a, dans son discours, souvent fait allusion à sa ville : "En l’espace de 15 ans, Lyon et la métropole sont allées de l’avant. C’est avec cette même énergie que je veux me consacrer au ministère de l’Intérieur, un ministère fondamental pour nos concitoyens".

 

Le numéro 2 du gouvernement a ensuite établi les trois grands défis qu’il voulait relever "pour retrouver notre confiance dans notre pays" : "un défi économique, un défi écologique et le 3e défi, sans doute prioritaire pour nos concitoyens, le défi de la sécurité" : "Nous savons que l’Europe et en particulier la France sont la cible des terroristes et j’ai conscience, en arrivant ici, que mon premier devoir sera de tout faire pour protéger nos concitoyens. Nous travaillerons ensemble avec les services de sécurité pour faire en sorte de protéger le pays contre cette menace multiforme, venant de l’étranger et enracinée dans notre territoire", a expliqué Gérard Collomb, avant de préciser son objectif : "éviter qu’un certain nombre de jeunes nés en France puisse tomber dans la radicalisation et que sous l’emprise de Daesh commettent des attentats odieux".

 

Lutter contre l’insécurité quotidienne sera aussi son cheval de bataille : "J’ai toujours pensé, comme maire, que la tranquillité était la première des libertés. Lorsque l’on est une jeune femme, que l’on prend les transports en commun on doit pouvoir le faire sans crainte". Et de marteler : "Je lutterai de manière énergique pour que l’insécurité puisse reculer dans notre pays, qu’il n’y ait pas de zone de non droit, que les délits puissent être rapidement sanctionnés".

 

Le maire de Lyon a également mis l’accent sur les conditions de travail des fonctionnaires : "Je sais qu’aujourd’hui le manque de moyens fait que pour avoir des véhicules opérationnels, c’est compliqué. Je connais un certain nombre de commissariats où beaucoup d’entre nous ne voudraient pas travailler. Il faut que nos fonctionnaires puissent travailler dans de bonnes conditions pour remplir leurs missions".

 

Enfin, le nouveau ministre, qui sera en outre chargé des relations avec les cultes, fait de sa priorité la "laïcité telle que définie par la loi de 1905" : "Cette loi est une loi de liberté de croire ou de ne pas croire et une liberté pour ceux qui croient de pratiquer librement leur religion à la condition que cela ne fasse pas obstacle à la loi de la république. Pour faire en sorte que toute propagande appelant à la xénophobie ou au rejet de l’autre puisse être combattue".

 

Gérard Collomb conclue alors son discours en faisant allusion à la promesse républicaine : "Je crois en la promsse républicaine. Il faut que chacune et chacun que nos concitoyens puissent penser qu’elle est vraie pour soi-même". Le nouveau ministre de l’Intérieur a ainsi voulu se poser en rassembleur.


Rédigé dans Politique le 17/05/2017 à 17h08

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
9 Articles aujourd'hui
90261 Articles
Mardi 30 Mai 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon