Perturbateurs endocriniens et puberté précoce : Rhône-Alpes parmi les régions les plus touchées

Les cas de puberté précoce sont de plus en plus nombreux, selon une étude publiée par Santé Publique France, qui pointe du doigt les perturbateurs endocriniens.

La puberté précoce touche 1 200 filles par an environ, pour 120 garçons. Cette enquête montre également que la région lyonnaise, la région toulousaine et les Hauts-de-France font partie des régions les plus touchées, avec 12 fois plus de cas recensés par Santé Publique France. Ces résultats ont plusieurs explications. La puberté précoce serait ainsi liée à des zones géographiques touchées par les perturbateurs endocriniens, en lien avec le type de culture trouvé dans la région, comme la vigne ou les céréales.


Rédigé dans Santé le 31/05/2017 à 12h52

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
3 Articles aujourd'hui
90674 Articles
Jeudi 29 Juin 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon