Le préfet du Rhône ému aux larmes lors de sa cérémonie de départ

Ce jeudi, c'était pour Henri-Michel Comet l'occasion de faire ses adieux à une préfecture qu'il n'a connu que quelques mois.

Devant 500 invités, le haut-fonctionnaire, puni pour l'exemple par Gérard Collomb dans le cadre de l'enquête administrative suite à l'attaque de Marseille, n'a pas caché son émotion. Avec d'abord la voix chevrotante, il a dirigé ses premières pensées "vers les victimes sauvagement assassinées à Marseille". Puis les larmes sont arrivées.

 

"Ma vie préfectorale s’arrête sous mes yeux. (...) J’assume. Politiquement il faut un responsable. Peu m’importerait s’il n’y avait pas eu de mensonges. Mon uniforme pourra aller au feu. Je n'ai ni amertume ni nostalgie. C'est juste la fin d’une aventure. (...) J'ai deux souhaits : d’abord que les responsables du fonctionnement de l’Etat soient unis face à l’adversité que nous subissons. S’il vous plait, ne livrons pas le service public en pâture. Le second souhait est que nous ayons du respect pour nos concitoyens. Les boucs émissaires sont une facilité", a-t-il déclaré.

Egalement poussé vers la sortie, le secrétaire général Xavier Inglebert a lui aussi prononcé un discours, demandant à ce que soient applaudis les agents de la préfecture.

 

Le nouveau préfet Stéphane Bouillon arrivera à Lyon ce lundi.

Rédigé dans Politique le 19/10/2017 à 22h04

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
4 Articles aujourd'hui
91267 Articles
Samedi 18 Novembre 2017
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon