Une enquête préliminaire ouverte pour déterminer si la Métropole de Lyon à mis ses moyens à disposition de Macron

Il semblerait que la colère des élus LR d'opposition à la Ville et à la Métropole de Lyon ait été entendue.

Moins d'une semaine après la plainte déposée par le maire de Caluire, Philippe Cochet, et le leader de l'opposition de droite et du centre à Lyon, Stéphane Guilland, la justice s'est saisie de l'affaire.  Le parquet a en effet ouvert une enquête préliminaire, a-t-on appris ce lundi. Une procédure qui doit faire la lumière dans la possible implication de la Ville et de la Métropole de Lyon dans la campagne d'Emmanuel Macron. Les deux collectivités étaient dirigées par Gérard Collomb, un fidèle de la première heure aux côtés de l'actuel président.

Dans le viseur des élus LR, notamment une réception en grandes pompes du candidat Macron à l'Hôtel de Ville le 2 juin 2016. Plusieurs éléments dans cet événement ont en effet éveillé la curiosité des juges et ont carrément irrité les élus. Ces derniers affirmant que cette réception, officiellement organisée comme la venue du ministre de l'Économie qu'était alors Emmanuel Macron, ressemblait davantage à un rendez-vous de campagne.

Plusieurs autres rencontres ou éléments sont au cœur de cette enquête. Une procédure qui est désormais entre les mains de la justice.

Rédigé dans Justice le 26/06/2018 à 08h33

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
3 Articles aujourd'hui
92286 Articles
Lundi 19 Novembre 2018
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon