OL : la suite sans Fekir

Le départ de Nabil Fekir entraîne la fin d'une ère

C'est officiel : Nabil Fekir n'est plus Lyonnais ! En effet, le désormais ex-capitaine des Gones quitte son club formateur pour le Betis Séville. Accueilli par les supporters sévillans dès son arrivée, lundi en début d'après-midi, le Lyonnais s'est engagé jusqu'en 2023, pour 19,75M€ (+10M€ de bonus) et 20% à la revente. Après le couac de la visite médicale l'an dernier avec Liverpool, Nabil Fekir a réussi sa visite médicale avec le club espagnol. Le Lyonnais avait vu son transfert vers les Reds s'annuler à cause de son genou et avait donc vu sa réputation être mise à mal. C'est aussi ce qui explique la différence entre les montants et le niveau des clubs, en effet, il y a un an Nabil Fekir valait 65M€ et pouvait signer à Liverpool et finit par signer pour 20M€ au Betis Séville, un an plus tard. Une différence en partie due aux inquiétudes sur le physique du joueur...

Si le Lyonnais a signé au Betis, il aurait également pu aller au Séville FC, Valence ou à l'Atletico de Madrid cependant, une seule offre a été faite et c'est le Betis. De plus, le salaire du champion du monde se voit presque doubler (4M€ par an à l'OL pour désormais 7M€ par saison). Naples s'était également positionné mais Fekir n'était qu'un plan B en cas d'échec pour le recrutement de James Rodriguez. De même pour Arsenal, qui attendait de savoir le sort de Mesut Özil. La symbolique est rude pour ce qu'il a incarné à l'OL, en effet, Fekir ne rentrera finalement pas dans le top 10 des plus gros transferts de l'OL, lui qui pouvait battre le record l'an dernier. Faute à une saison en deçà de ce qu'on avait pu voir du capitaine lyonnais, avec 9 buts pour 5 passes décisives. Il a cependant marqué une trace profonde dans l'histoire de l'OL. 

Incompatible avec le système ?

Mais était-il en trop ? Malgré des prestations décisives à l'image du match face à Manchester City, le fait qu'il ne soit pas parti ne lui a pas servi. Son association avec Memphis n'était plus très prolifique, créant des déséquilibres avec la défense. Maintenant Fekir parti, les regards se tournent sur Memphis, lui qui était déçevant cette saison. Le Néerlandais aura plus de liberté et de ballons, un statut de star dans une équipe grandissante à l'instar des Pays-Bas, avec qui en sélection, il brille. Sylvinho démarre avec du neuf, et se voit sûrement rassuré, si Fekir était replacé milieu relayeur, son niveau défensif n'aurait sûrement pas suffit. Le départ de Fekir devrait faire place à un bloc plus compact avec Houssem Aouar en chef d'orchestre. Les arrivées de Jean Lucas et Thiago Mendes apportent également de la fraîcheur. Sylvinho va pouvoir compter sur une défense qui avance avec le duo Denayer-Andersen, un milieu qui court composé de jeunesse et de fraîcheur ainsi qu'une attaque qui effectue des appels. 

Le début de la saison approche et les supporters lyonnais attendent avec impatience le nouveau visage de leur équipe. Mais il ne faudra pas mélanger impatience et exigence car Lyon se reconstruit et l'architecte vient seulement d'arriver. 

 

Rédigé dans OL le 23/07/2019 à 09h40

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
0 Articles aujourd'hui
3318 Articles
Mercredi 23 Octobre 2019

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon