OL-ASSE : grâce à un excellent Tino Kadewere, les Lyonnais s’offrent le 121e derby de l’histoire (2-1)

Un derby ça ne se joue pas, ça se gagne. Peu importe la manière finalement. Ce sont sûrement les mots qui ont raisonné dans le vestiaire lyonnais à la fin de la rencontre. L’OL s’est imposé 2-1 ce dimanche soir contre Saint-Etienne dans le cadre de la 10e journée de Ligue 1.

Face à un bloc stéphanois très compact et relativement bas, les Lyonnais ont eu du mal à trouver une faille. L’ASSE s’est montré un cran au-dessus au milieu de terrain, avec toujours deux joueurs, au minimum, sur le porteur du ballon. Bien évidemment, les joueurs de Rudi Garcia se sont montrés frustrés.

Ce sont bien les Verts qui ont été les plus dangereux pendant les trente premières minutes de jeu, grâce notamment à une défense lyonnaise poreuse. A noter tout de même que Moussa Dembélé a inscrit deux buts dans la première demi-heure, mais malheureusement pour lui ils ont été refusés pour position de hors-jeu.

Il aura fallu attendre la 39e pour voir une réelle action dangereuse de l’OL. Mais après une contre-attaque, Houssem Aouar, seul face à Jessy Moulin, n’a pas réussi à tromper le gardien adverse. Un loupé que les Gones vont payer cher. Quelques secondes après, les Stéphanois ont ouvert le score. Grâce à une défense calamiteuse, Denis Bouanga a pu centrer facilement entre le premier poteau et Anthony Lopes. Mais le gardien lyonnais, surpris, a poussé la balle dans son propre camp (0-1).

 

La rentrée de Tino Kadewere a tout changé

Le début de la seconde période s’est montré très haché, notamment à cause de nombreuses fautes. Beaucoup de joueurs sont restés à terre, comme Houssem Aouar à la 55e minute de jeu. Le milieu de terrain a même demandé le changement, lui qui est attendu dès ce lundi à Clairefontaine pour le rassemblement de l’équipe de France.

Pour gagner un derby, il faut de l’envie, un brin d’âme, de folie supplémentaire. Ce que les Lyonnais n’avaient visiblement pas ce dimanche soir sur la pelouse du Groupama Stadium. Du moins pas avant la 65e minute de jeu. L’OL est revenu dans le match après une magnifique combinaison sur coup franc de Memphis à la 65e. Le numéro 10 a trouvé Maxwel Cornet sur la gauche de la surface, qui a adressé un centre à ras terre à Tino Kadewere, qui venait de remplacer Moussa Dembélé (1-1).

C’est bien ce but qui a redonné "du jus" aux Gones, à défaut d’avoir le 12e homme dans les tribunes. A la 70e, Karl Toko-Ekambi, en jambe encore ce dimanche soir, a trouvé le poteau de Jessy Moulin sur une sublime frappe enroulée du pied gauche. Mais seulement deux minutes plus tard, Tino Kadewere est venu inscrire un deuxième but, après un superbe exploit personnel. Le meilleur buteur de Ligue 2 l’année passée s’est infiltré à gauche de la surface, a effacé deux défenseurs, avant de tromper le gardien stéphanois, qui avait sûrement imaginé un centre (2-1). Un doublé pour le numéro 11 qui avait confié cette semaine avoir "rêvé qu’il marquait un doublé lors du derby". Du rêve à la réalité.

A la 87e, les Stéphanois ont obtenu un pénalty, après une main (contestable) de Jean Lucas, tout juste rentré en jeu. Le derby aurait pu basculer, mais Denis Bouanga a raté l’occasion de recoller au score et n’a pas cadré sa frappe, au plus grand bonheur des supporters lyonnais derrière leur télévision.

Grâce à cette victoire, les Lyonnais remontent à la cinquième place du classement. Place désormais à la trêve internationale. Prochain match dimanche 22 novembre sur la pelouse d’Angers.

 

Rédigé dans OL le 08/11/2020 à 23h21

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
2 Articles aujourd'hui
4792 Articles
Mardi 02 Mars 2021

Liens commerciaux : Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon