Raymond Barre relaxé.

Le tribunal correctionnel de Rouen a rendu son jugement hier déboutant l’association Génération Mémoire Harkis.
L’ancien maire de Lyon était poursuivit pour avoir assimiler le mot ‘traître’ aux harkis lors d’une émission télévisée. Le tribunal a estimé que l’ancien maire de Lyon n’avait pas voulu ‘diffamer’.

Rédigé dans Justice le 11/10/2001 à 09h52

Laissez un commentaire :


Retour à la liste d'articles

Retour à la liste d'articles
Pour retrouver une information lyonnaise, utilisez la recherche ci-dessous :
1 Articles aujourd'hui
92509 Articles
Jeudi 18 Avril 2019
Nouveau

Liens commerciaux : Jazz | Radio Rap Hip Hop Soul | Rhone Alpes TV | Allzic WebRadio | Diffuseur | Petites Annonces Lyon
Éditions locales : Annecy | Grenoble | Lyon